Translate

vendredi 2 mai 2014

Le feu

Le feu

Le bois comme combustible

En brûlant, le bois subit trois transformations :

1. L'évaporation de l'eau

Jusqu'à la moitié du poids d'une bûche fraîchement coupée est constituée d'eau. Après un séchage suffisant, la teneur en eau est réduite à environ 20% seulement. À mesure que le bois chauffe, l'eau s'évapore tout en consommant de l'énergie thermique. Plus le bois est humide, plus la consommation d'énergie thermique est élevée. C'est pourquoi le bois de chauffage humide siffle, grésille et brûle difficilement alors que le bois bien séché prend feu et brûle facilement.



2. Le dégagement de fumée

Lorsque la température du bois s'élève au-dessus du point d'ébullition de l'eau, celui-ci se met à fumer. La fumée est la manifestation de la décomposition du bois massif qui se vaporise en un nuage de gaz combustible et de gouttelettes de goudron. La fumée elle-même brûlera moyennant une température suffisamment élevée et la présence d'oxygène. Quand la fumée brûle, elle produit les flammes brillantes qui caractérisent la combustion du bois.


3. La carbonisation

Au fur et à mesure que le feu progresse et que la plupart des gaz et du goudron se sont évaporés du bois, il ne reste que du charbon. Le charbon est constitué presque entièrement de carbone; il produit une lueur rouge en brûlant, mais peu de flamme ou de fumée. Le charbon est un bon combustible qui brûle facilement et proprement lorsqu'il dispose d'oxygène en quantité suffisante.
Caractéristiques de combustion des essences de bois

Essences : Allumage - P.C.I.* - Flammes - Braises - Fumée - Combustion - Étincelles


Aulne : Facile - 4100 à 4300 - Vives - Moyennes - Peu - Rapide
Bouleau : Facile - 4200 à 4500 - Vives et claires - Bonnes - Peu - Rapide
Chêne : Difficile - 4200 à 4400 - Courtes et claires - Très - bonnes - Pas - Très lente
Épinette :Très - facile - 4300 à 4900 - Vives - Durent  peu - Moyen - Rapide - Pétille et éclate en brûlant - projette beaucoup d'étincelles
Érable : Moyen - 3800 à 4400 - Belles - Bonnes - Très peu - Lente
Frêne : Difficile - 4250 à 4400 - Moyennes - Très bonnes - Moyen - Lente
Hêtre : Difficile - 4200 à 4800 - Claires - Bonnes - Peu - Lente
Mélèze : Très - facile - 4400 à 4800 - Vives - Peu - Moyen - Rapide - Pétille et éclate en brûlant - projette beaucoup d'étincelles
Orme : Difficile - 4000 à 4400 - Peu - Bonnes - Peu - Lente
Peuplier : Facile - 4000 - Claires et vives - Médiocres - Peu - Rapide
Pin :  Facile - 4400 à 5000 - Vives et éclairantes - Peu - Beaucoup - Rapide - Pétille et éclate en brûlant - projette beaucoup d'étincelles
Sapin : Facile - 4500 à 4650 - Vives - Peu - Beaucoup - Rapide - Pétille et éclate en brûlant - projette beaucoup d'étincelles

* PCI : Pouvoir Calorifique Inférieur

lien internet : Le feu 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.